Vous l’avez certainement remarqué, depuis quelques années déjà, les véhicules électriques sont en train d’envahir le marché. En effet, ce n’est plus un secret, les véhicules de plusieurs marques caracolent en tête des voitures les plus vendues en France et dans le monde entier, ce qui est une très bonne nouvelle. Choisis pour les économies qu’ils permettent de faire ou encore pour leur facilité d’utilisation, les véhicules électriques sont très intéressants et nous n’en sommes qu’au commencement. Oui, quoi que l’on puisse en dire, l’industrie automobile électrique n’en est qu’à ses balbutiements, ce qui veut dire que ce modèle va grandir, année après année. Les batteries vont tenir plus longtemps et ces moteurs vont demander de moins en moins d’énergie pour fonctionner. Concrètement, nous en savons beaucoup sur ces véhicules. Ce dont nous sommes moins informés, en revanche, c’est du fonctionnement du moteur et aussi du fait qu’il soit tiré de l’industrie. Explications !

Le moteur asynchrone : une révolution industrielle à grande échelle 

Vous ne le savez peut-être pas, mais les véhicules électriques utilisent encore des moteurs de l’industrie pour fonctionner. Bien sûr, sans essence, ces moteurs ne pouvaient pas utiliser des fonctionnements classiques à pistons comme l’on peut le retrouver dans toutes les voitures, qu’elles soient atmosphériques, avec un turbo ou autre. Le but d’un moteur asynchrone est simple, dans les grandes lignes, car il a pour but de transférer l’énergie électrique en énergie mécanique. Pour bien différencier : le moteur à combustion classique a pour but de transformer la chaleur et la pression en énergie mécanique. Il s’agit donc de deux modèles spécifiques et différents. Le moteur asynchrone va ainsi créer un champ magnétique pour mettre en place une énergie mécanique importante, permettant au véhicule d’avancer. 

Ce moteur est une invention des 19ᵉ siècle qui avait été mise en place par les industries. D’ailleurs, c’est un moteur que l’on retrouve encore très fréquemment dans l’industrie, car celui-ci permet d’aller plus vite et surtout d’économiser de l’énergie. En outre, il s’agit bien sûr de moteurs complètement écologiques puisqu’ils n’utilisent pas de carburant pour fonctionner. 

Les avantages du moteur asynchrone 

D’abord, le premier avantage dont il est important de parler, c’est du rendement. En effet, en général, un moteur thermique classique transforme 40 % de l’énergie en énergie mécanique. Sur un moteur électrique, ce rendement est augmenté à près de 90 %, car très peu d’énergie est perdue durant le processus. Donc, cela veut dire que les ressources sont déjà mieux exploitées, un avantage qui est aussi partagé par les industries. Ensuite, il est écologique puisque l’énergie utilisée ne consomme pas de carburant et ne pollue de ce fait pas. 

Par la suite, il est important de préciser que ce moteur est aussi moins regardant au niveau de l’entretien. En effet, le véritable problème dans les moteurs thermiques réside dans le fait qu’il faut mettre de l’huile et du carburant. Au moindre défaut et au moindre manque de ces carburants, le moteur peut « serrer », se casser, ce qui engendre un très grand nombre de problèmes par la suite.