La Guyane française est une destination qui gagne à être connue, surtout pour les amoureux de grands espaces et de nature qui cherchent le dépaysement et le soleil loin des foules engendrées par le tourisme de masse. La foret amazonienne et l’océan pacifique sud sont l’écrin au sein duquel est enchâssé ce (pas si petit) morceau de France, à 7000 km de Paris, offrant des possibilités d’excursions et d’aventures quasiment infinies. Les paysages sublimes et les merveilles naturelles qui vous attendent sur place ne sont pas les seuls arguments qui plaident en faveur de la Guyane comme destination de voyage.  Sa gastronomie typique et exotique, les multiples folklores, cultures et traditions qui cohabitent dans la région contribuent en effet aussi à conquérir le cœur des voyageurs qui viennent la découvrir. Dans cet article, gros plan sur les transports en Guyane, de la location de véhicule aux conditions de circulation particulières qui ont cours dans le département.

Pourquoi la location de véhicule est la solution la plus adaptée pour se déplacer en Guyane ? 

La raison qui fait que la location de voiture sur https://www.jumbocar-guyane.com/fr est la meilleure, sinon la seule option viable si l’on veut se déplacer en Guyane, est tout simplement que les transports en commun sont très peu développés sur place. De plus, les VTC et les taxis sont également très rares, et le recours à leurs services peut rapidement se révéler onéreux. D’autant que le choix de véhicules proposés en agence est vaste, il est donc certain que vous trouverez votre bonheur parmi la variété de modèles et de gammes proposées, et surtout à des tarifs très abordables.

Si vous souhaitez économiser sur votre formule de location, nous vous conseillons vivement de réserver votre carrosse à l’avance sur internet, ce qui vous donnera par ailleurs l’assurance d’avoir le véhicule qui vous correspond une fois arrivé sur place. Ajoutons par ailleurs que certaines conditions sont à remplir pour pouvoir louer une voiture en Guyane, notamment lorsque l’on est un jeune conducteur. En effet, il faut avoir 21 ans minimum pour pouvoir louer un véhicule, mais aussi disposer d’un permis de conduire valable depuis au moins deux ans. De plus, une sur tarification dégressive sera demandée aux conducteurs dont l’age est inférieur à 25 ans.  

Concernant l’état des routes, il est globalement bon, bien que de nombreuses voies s’apparentent davantage à des pistes. En règle générale, tous les types de véhicules peuvent convenir pour circuler dans la plupart des axes, à l’exception notable des pistes en latérite qui permettent l’accès à certains sites touristiques, mais aussi les plages ou les criques, fort glissantes en période de pluies. Aussi, il est conseillé d’éviter de les emprunter, à moins que votre véhicule de location soit un tout terrain. 

Enfin, bien que la plupart des localités soient accessibles par la route, des lignes aériennes intérieures relient les localités enclavées ou dont l’accès est difficile, vous trouverez dans ces aéroports intérieurs des agences de location pour pouvoir reprendre votre périple après chaque atterrissage.